Master Santé

L’objectif principal du Master Santé est de former des professionnels de haut niveau dans les domaines du handicap et de l’amélioration de l’autonomie des personnes handicapées. L’accent est mis sur :
•    l’importance d’une approche interdisciplinaire pour évaluer le handicap et la restauration de l’autonomie, quels que soient les types de handicap,
•    une formation adaptée à la compréhension des enjeux complexes de l’évolution des systèmes de santé, notamment en France,
•    la formation aux connaissances théoriques, méthodologiques et pratiques en santé publique et réadaptation,
•    une spécialisation aux déficits neurosensoriels et cognitifs ou aux déficits moteurs.


Le Master Santé du Domaine Sciences, Technologies, Santé de l'Université Claude Bernard Lyon 1 est constitué d'un M1 commun (responsable : Yves Matillon) et de deux parcours : 
•    M2 Handicaps Sensoriels et Cognitifs (Université Lyon 1, responsables : Fabien Perrin, Gilles Rode, Eric Truy) 
•    M2 Recherche et Réhabilitation du Handicap Moteur (co-accréditation avec l'Université Jean Monnet Saint Etienne, responsable : Vincent Gautheron)


A travers ses parcours, le Master Santé forme : 
•    des professionnels de la réadaptation (Kinésithérapie, Ergothérapie, Psychomotricité, Orthophonie, Orthoptie et Audioprothèse, voir un diplôme de grade licence en soins infirmiers) dont le métier s’exerce avec des personnes handicapées ou peu autonomes au plan individuel,
•    des étudiants en neurosciences ou en médecine 3ème cycle [internes DES (Diplôme d’Etudes Spécialisées) de MPR (Médecine Physique et de Réadaptation), DES de gériatrie] ou en psychologie cognitive ou en sciences cognitives,
•    des personnes qui sont amenées à contribuer à une meilleure organisation de la prise en charge des personnes handicapées et de leur entourage familial, social et professionnel,
•    des géographes de la santé, pour les secteurs industriels ou académiques de la recherche des déterminants de la santé, et de la compréhension du rôle des territoires et de l’environnement pour mieux prendre en charge les handicaps,
•    des philosophes capables d’interagir avec les acteurs de la santé, et surtout formés aux méthodes modernes d’investigation des pathologies et de leurs représentations.


Le parcours Handicaps Sensoriel et Cognitif (HSCo) forme plus particulièrement à la recherche sur l’évaluation et la remédiation des handicaps sensoriels, moteurs et cognitifs, notamment par l’acquisition :
•    Des bases méthodologiques pour le développement d’outils d’évaluation des handicaps sensoriels et cognitifs tenant compte des modifications récentes introduites par la nouvelle Classification Internationale du Fonctionnement (CIF) proposée en 2001 par l’OMS avec identification en particulier des facteurs personnels et environnementaux mis en jeu ;
•    Des techniques de rééducation reposant sur les critères des preuves scientifiques appliqués aux thérapeutiques non médicamenteuses, médico-chirurgicales et physiothérapiques ; 
•    Des bases techniques nécessaires au développement de méthodes de compensation des handicaps (prothèses, interfaces homme machine, domotique…).

Programme du M2 HSco


Le parcours Réhabilitation du handicap moteur (REHAB) est destiné à la formation des professionnels intéressés par l’évaluation et la recherche en réadaptation des handicaps moteurs avec trois objectifs pédagogiques principaux :
•    Acquérir les outils d’évaluation des handicaps moteurs construits sur le modèle de la Classification Internationale du Fonctionnement (CIF) avec identification des facteurs personnels et environnementaux mis en jeu : analyse du mouvement, mesure de dépense énergétique, questionnaires d’activité physique et de dépendance… ;
•    Acquérir les bases nécessaires au développement des techniques de rééducation motrice reposant sur les critères de l’evidence-based-medicine (EBM) appliquées aux divers traitements de rééducation et de réadaptation. Il s’agit le plus souvent de traitements non pharmacologiques : techniques de renforcement musculaire, traitement physique des troubles de l’équilibre et du mouvement, reconditionnement à l’effort, soins de développement, protocoles d’éducation thérapeutique ;
•    Acquérir les bases méthodologiques nécessaires au développement de méthodes de compensation des handicaps moteurs (prothèses et orthèses de membre et du tronc, aides techniques pour le déplacement, dispositifs pour domotique, réinsertion socio-professionnelle…) et de procédures d’accompagnement du parcours de soins et du projet de vie des personnes handicapées, au plan personnel et psychologique et avec ses dimensions sociétales. 


Cette formation :
• permet aux professionnels de la réadaptation de se former à la recherche pour l'intégrer à leur métier,
• est un accès au doctorat puis aux métiers de la recherche et de l'enseignement,
• forme les futurs cadres :
- amenés à intervenir et/ou gérér les formations paramédicales,
- amenés à contribuer à une meilleure organisation de la prise en charge des handicapés et de leur entourage familial, social et professionnel,
- dont le métier s’exerce avec des personnes handicapées au plan individuel,
- psychologues cliniciens du champ de la santé, formés aux pratiques de l’évaluation, de la prévention, de l’intervention psychothérapeutique et aux différentes pratiques de soins,
- soignants spécialisés en rééducation et en prise en charge du handicap, capables de mettre en place des actions de santé publique et de soins de santé primaire,
• permet d'envisager un débouché vers les métiers d'attaché de recherche clinique.


Ce parcours implique des enseignants-chercheurs spécialisés dans le domaine de la santé, de la réadaptation/remédiation, des technologies appliquées aux handicaps, des neurosciences, des sciences humaines et sociales (appartenant à l'université Lyon 1, à l'université Lyon 2, à l'université Jean Monnet de Saint Etienne, à l'ENS) ainsi que des chercheurs de l'Inserm et du CNRS.